Israël excelle à demander de l’aide militaire et financière


Israël excelle à demander de l’aide militaire et financière

© Collage : La Voix de la Russie

Israël attendra les présidentielles aux Etats-Unis pour porter une frappe contre l’Iran, si l’Amérique promet de commencer elle-même une opération militaire au printemps. Tel serait le point essentiel d’une entente secrète préliminaire, à laquelle les dirigeants des deux pays reviendront en septembre en marge de l’Assemblée Générale des Nations Unies.

Cette fuite est parue dans les médias israéliens en prévision d’un nouveau round des pourparlers sur le problème nucléaire iranien.

Ces mois-ci les Etats-Unis cherchent à contenir la rhétorique belliqueuse de l’Etat hébreu, destinée à l’Iran. Les Nord-Américains font traîner les choses en longueur, afin de donner encore une chance à la diplomatie. Donc, une pareille entente pouvait parfaitement avoir lieu, suppose l’experte de l’Institut de l’Orient Lioudmila Kouléchova.

«  L’Amérique s’efforce de s’entendre par tous les moyens avec l’Iran. Surtout à présent, lorsque la République Islamique connaît une situation économique et financière difficile et pourrait accepter quelques concessions touchant son programme nucléaire. Je pense que vers le printemps la situation concernant la Syrie sera de même plus claire, ce qui est également très important. M. Obama vient de mettre en garde la Syrie. Et à tout cela s’ajoute encore le problème iranien. Ce serait trop même pour les Etats-Unis « .

Mais un autre point de vue existe : une frappe ne sera pas, probablement, portée contre l’Iran. C’est ce que conclut un récent rapport de Shai Feldman, expert israélien en vue pour le triangle des relations Téhéran – Washington – Tel-Aviv. Son avis est partagé par Andreï Volodine, qui dirige le Centre des études orientales à l’Académie diplomatique du MAE de Russie :

«  Une opération militaire contre l’Iran serait de la folie. Les Etats-Unis auraient à déployer au moins un million de soldats et plus de deux mille avions. Ils ne le pourront pas. Or toute autre opération qu’une intervention au sol n’aura pas de grand effet. Une opération limitée ne ferait qu’accélérer la fabrication de l’arme nucléaire par l’Iran. Une décision politique au sujet de sa production pour le moment n’est pas prise « .

La publication révélant une certaine entente secrète n’est pas une tentative d’exercer une pression sur Téhéran peu avant un nouveau round des négociations. Ses auteurs montraient, sans doute, un raisonnement lucide, poursuit Andreï Volodine :

«  Cette fuite est liée à la pression des milieux dirigeants israéliens sur les Etats-Unis, à la volonté de jouer sur les contradictions entre deux principaux candidats au poste présidentiel : Barack Obama et Mitt Romney « .

Au regard de l’expert, lorsque ladite publication aura produit son effet, Israël obtiendra des Etats-Unis une aide militaire et financière encore plus importante. Il n’y a pas à en douter. Jusque là toutes ses demandes étaient entièrement satisfaites. /L

, , , , , , , , , , , ,

  1. Poster un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :