Articles tagués charente maritime

Nouveaux pics de chaleur, pas d’alerte sanitaire


<p>ALERTE ORANGE À LA CANICULE DANS 33 DÉPARTEMENTS</p>

PARIS (Reuters) – Avec de fortes températures parfois inédites après un 15 août, l’alerte orange pour la canicule a été maintenue dimanche dans 33 départements du sud-ouest, du centre et du nord-est de la France.

La ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, a déclaré qu’en dépit des fortes chaleurs, la « situation » était « parfaitement calme » et qu’il n’y avait « pas d’alerte sanitaire » pour le moment.

« Nous sommes extrêmement attentifs à l’évolution de la situation pour la canicule », a-t-elle cependant précisé lors d’une fête socialiste en Saône-et-Loire.

Priée de dire s’il y avait une surmortalité liée à la chaleur, Marisol Touraine a répondu : « Non, pas d’événement ».

La Charente-Maritime ayant décidé d’appliquer le plan sans être en vigilance, 34 départements sont au total concernés, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Les températures retomberont légèrement lundi mais l’épisode de forte chaleur devrait durer jusqu’au milieu de la semaine prochaine.

« D’après les prévisions actuelles, il faudra en effet attendre le mercredi 22 août pour voir une baisse notable des températures », dit le texte.

Sans battre des records, la nuit a été exceptionnellement chaude dans plusieurs régions.

Sur une large bande allant de la région Midi-Pyrénées à l’Alsace en passant par le Centre et la Bourgogne, des températures frôlant les 40°C invitaient à la prudence.

Selon la société MeteoNews, la barre des 40 degrés a été atteinte ou frôlée samedi en plusieurs endroits, comme à Auzances(41,6), Gouzon (40,6) et Guéret (39,8, record battu de 38,5 le 7 août 2003), dans le Creuse.

Il a également fait 40,1 degrés à Châteauroux (record non battu à 40,5 le 2 août 1906), dans l’Indre, et 39,4 (record non battu du 12 août 2003 à 40,6) à Vichy, dans l’Allier.

Le ministère de la Santé appelle les Français à boire, se rafraîchir et éviter de sortir aux heures les plus chaudes.

Les autorités soulignent que la vague de chaleur est pour l’instant moins grave qu’en 2003.

Cet été-là, la canicule avait fait 14.800 morts en France, en particulier des personnes âgées, avec des températures supérieures à 40 degrés pendant plusieurs jours.

Gérard Bon, édité par Marine Pennetier

© Thomson Reuters 2012 Tous droits réservés.

, , , , , ,

Poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :