Articles tagués defense

Defense Advanced Research Projects Agency


See on Scoop.itInfos de dernière minute

La DARPA (acronyme signifiant Defense Advanced Research Projects Agency, soit « agence pour les projets de recherche avancée de défense ») est une agence du département de la Défense des États-Unis chargée de la recherche et développement des nouvelles technologies destinées à un usage militaire. Jusqu’à aujourd’hui, la DARPA a été à l’origine du développement de nombreuses technologies qui ont eu des conséquences considérables dans le monde entier dont notamment les réseaux informatiques (notamment l’ARPANET qui a fini par devenir Internet) et le NLS (sigle représentant, en anglais, l’expression oN-Line System, en français, littéralement, Système en ligne) qui a été à la fois le premier système hypertexte et un précurseur important des interfaces graphiques devenues omniprésentes de nos jours.

 Historique

Les origines historiques d’un tel service remontent à la mise en place à partir de 1940 du National Defense Research Committee puis de l’Office of Scientific Research and Development.
Depuis sa naissance le nom de cette agence a quelque peu varié. La principale raison de sa création est le lancement du satellite soviétique Spoutnik en 1957, qui fut un coup dur pour les États-Unis. Ainsi le 7 février 1958, le président Eisenhower signa la directive 5105.15 donnant naissance à l’ARPA, avec pour objectif de faire en sorte que la technologie de l’armée américaine reste supérieure à celle de ses ennemis. Puis le 23 mars 1972, le D (pour Defense) y fut accolé, avant d’être retiré le 22 février 1993. Finalement, le nom DARPA est repris le 11 novembre 19962.
En raison du contexte politique de l’époque, les projets lancés par la DARPA furent d’abord axés sur l’espace et les missiles, avant que ses activités spatiales ne soient transférées à la NASA et le renseignement satellitaire au NRO. L’un des premiers projets gérés par l’agence fut le programme Transit en 1958 : il s’agissait d’un système de navigation par satellite, il est ainsi le précurseur du GPS2.
Par la suite, dans les années 1960, le principal axe de recherche concerna la défense spatiale antimissiles et la détection des essais nucléaires dont sortirent les projets Vela et Defender. Le premier était constitué de satellites baptisés Vela Hotel dotés de différents capteurs devant recueillir les données permettant de repérer les explosions atomiques. Quant à Defender, il était chargé de la défense antimissiles, il permit entre autres le développement des antennes radar actives2.
Dans les années 1970, l’accent fut mis sur l’aviation et la furtivité avec le lancement du projet Tacit Blue, qui développa les technologies du Northrop B-2 Spirit et Have Blue, précurseurs du Lockheed Martin F-117 Nighthawk. Dans la même période, la DARPA fut impliquée dans près de la moitié des avions « X », et notamment le X-29 dont le programme commença dès 1976. Celui-ci, caractérisé par sa voilure en flèche inversée, permit le développement des commandes de vol électriques, des ailes supercritiques en matériau composite et de la poussée vectorielle3.
Pendant les années 1980-1990, les projets lancés, bien que moins futuristes, n’en permettent pas moins un grand nombre d’innovations. Les principaux programmes sont le Joint Strike Fighter et le E-8 Joint Stars3.
Pendant cette dernière décennie, les principales études portèrent sur les drones (bien que celles-ci commencèrent dès les années 1960, notamment pendant la guerre du Viêt Nam), et les appareils hypersoniques3>.
Des centaines de millions de dollars transitent par la DARPA pour financer des projets ayant rapport avec la guerre bactériologique : Shaun Jones, médecin officier de marine et premier directeur de la DARPA, oriente les projets vers la recherche de médicaments non spécifiques mais conférant une protection élargie : vaccins polyvalents, médicaments antiviraux à large spectre… En 1998, la DARPA soutient 43 programmes, comme celui qui permettra de découvrir le DNA shuffling4.

Publicités

, , , ,

Poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :