Articles tagués Megaupload

Contenus illicites : YouTube va-t-il subir le même sort que Megaupload ?


YouTubeComme il l’a fait pour Megaupload, le FBI fermera-t-il un jour YouTube ? Depuis plusieurs mois déjà, le site de vidéos en streaming de Google propose gratuitement aux internautes des centaines de films complets. Devant ce phénomène, les ayants-droits ne décolèrent pas d’autant plus que YouTube ne se prive pas de diffuser de la publicité.

Megaupload est mort vive YouTube ! Plus besoin de chercher les films sur les autres sites d’hébergement de fichiers comme RapidShare ou Uploading, désormais les films complets sont diffusés sur YouTube. Depuis plusieurs mois, la plateforme de vidéo en streaming de Google diffuse des films complets.

Dans le moteur de recherche de Google, il suffit d’ajouter au titre du film recherché les mots « film complet » pour tomber sur une version intégrale. Films anciens, films récents, ou spectacles d’humoristes, YouTube diffuse illégalement tous ces contenus. Comble du phénomène, le site de Google en profite pour diffuser de la publicités et générer au passage des milliers de dollars.

YouTube 2012

Ce phénomène s’est amplifié après que Google a modifié Content ID, son système de protection des œuvres. Après avoir marqué leur film, les ayants-droit doivent signaler tout leur catalogue à YouTube qui sera en mesure de détecter si une de ces œuvres se retrouve sur le site. En outre, YouTube n’étant qu’un hébergeur de fichier, les ayants-droit peuvent seulement lui demander de retirer les contenus mis en ligne illégalement. Mais ils semblent dépasser par le phénomène. En effet, à peine un film disparait du site qu’il est remis en ligne par un autre internaute.

Avec la présence de ces contenus sur YouTube, les professionnels du secteur envisagent des actions en justice. Cependant, Google devrait rapidement faire le ménage puisqu’il négocie avec les studios et chaînes de télévision pour promouvoir sa Google TV.

Source : Les Echos

Brève rédigée le 17/08/2012 à 12h12 par Arik Benayoun

Publicités

, ,

Poster un commentaire

Kim Dotcom annonce l’arrivée de Megabox cette année


 

Par Chloé Woitier

Publié le 14/08/2012 à 12:30

Kim Dotcom après sa libération conditionnelle en février dernier.
Kim Dotcom après sa libération conditionnelle en février dernier. Crédits photo : MICHAEL BRADLEY/AFP

Le créateur de MegaUpload a confirmé l’arrivée prochaine de ce service permettant aux artistes d’empocher 90% du prix de vente de leur musique sur Internet. MegaUpload pourrait également revenir sous une nouvelle forme.

Kim Dotcom, l’emblématique créateur de MegaUpload, ne s’avoue pas vaincu. Actuellement en liberté surveillée en Nouvelle-Zélande, l’homme a annoncé sur Twitter l’arrivée cette année d’un nouveau service, Megabox, et a laissé entendre un hypothétique retour de la plateforme de téléchargement direct Megaupload.

«Je sais ce que vous attendez tous. Ca sort cette année, promis. Plus grand, plus fort, plus rapide, 100% sûr, et on ne pourra pas l’arrêter», a écrit Kim Dotcom lundi sur son compte Twitter. Quelques heures plus tard, il a rajouté que «oui … Megabox arrive aussi cette année», laissant entendre que son premier tweet ne concernait pas ce service.

 

 

Des victoires judiciaires pour Kim Dotcom

Depuis, es spéculations vont bon train sur un éventuel MegaUpload «nouvelle génération». Le groupe Mega, accablé par le FBI pour escroquerie et violation du droit d’auteur, est actuellement dans une dynamique judiciaire positive. Les tribunaux néo-zélandais ont estimé fin juin que la perquisition policière au sein du luxueux manoir de Kim Dotcom était illégale, tout comme la saisie de plusieurs données informatiques envoyées par la suite aux autorités américaines. La justice néo-zélandaise a également repoussé à mars 2013 une audience en vue de l’extradition du patron de MegaUpload aux États-Unis.

De quoi redonner confiance à Kim Dotcom, qui a pour habitude de se comporter en véritable rock-star. Le dirigeant s’est mis en scène dans une chanson où il s’en prend directement au président Barack Obama. «Le gouvernement américain a déclaré la guerre à Internet. Des millions d’utilisateurs de Megaupload attendent qu’on leur rende leurs fichiers», peut-on lire sur le site officiel de Kim Dotcom. «Si MegaUpload n’est pas remis en ligne d’ici le 1er novembre, allez-vous voter pour Barack Obama?»

 

Un nouveau service qui s’attaque aux maisons de disque

Si le retour de MegaUpload reste hautement hypothétique, Kim Dotcom a rappelé à plusieurs reprises cet été que son nouveau projet, Megabox, était toujours d’actualité. Le développement de Megabox avait été annoncé peu avant l’arrestation de Kim Dotcom et l’arrêt forcé de tous les services du groupe Mega (MegaUpload, MegaVideo). Ce service s’apparente à iTunes, où les internautes peuvent écouter et stocker leur musique. Une seule différence, mais de taille: les artistes choisissant de mettre leur musique sur Megabox empocheront 90% du prix de vente de leurs chansons.

Kim Dotcom affirme clairement vouloir s’attaquer au système des maisons de disques. Certaines théories affirment que la révélation de ce projet a précipité l’arrestation des fondateurs de Megaupload. Aujourd’hui, Kim Dotcom assure que son groupe a signé des contrats exclusifs avec plusieurs artistes renommés.

Le groupe Mega ne manque pas de soutien sur la scène musicale. En décembre 2011, les chanteurs américains Alicia Keys, Puff Daddy, Will.I.Am, Snoop Dogg, Estelle, Chris Brown, Kanye West, Lil John ou encore Mary J.Blidge avaient participé à un clip où tous affirmaient utiliser Megaupload. Reste à savoir comment Kim Dotcom compte financer Megabox, tous ses comptes bancaires ayant été gelés dans l’attente de son procès.

 

LIRE AUSSI:

» Quand Megaupload était fréquentable

» Megaupload: une défense musclée du droit d’auteur

» Comprendre comment fonctionnait Megaupload

» «Le système Megaupload alimente des petites mafias»

, , , ,

Poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :