Articles tagués midi pyrénées

Le loup traqué dans le Var


Publié le 20/08/2012 | 10:32 , mis à jour le 20/08/2012 | 10:44
Un loup, dans le Gévaudan (Lozère), le 11 juillet 2012.

Un loup, dans le Gévaudan (Lozère), le 11 juillet 2012.

(PHILIPPE HUGUEN / AFP)

FRANCE – La cohabitation entre bergers et loups se passe mal. Avec l’été, les moutons sont dans les pâturages et les attaques se multiplient. A tel point que le préfet du Var a signé un arrêté ordonnant une « opération de tir de prélèvement », à partir de lundi 20 août, selon Var Matin. En clair : un loup peut être abattu.

Le tir de défense avait déjà été autorisé dans les Hautes-Alpes. Mais, cette fois, il sera permis de tirer de « jour comme de nuit sur un loup mâle ou femelle, jeune ou adulte, jusqu’au 19 septembre »« Nous sommes parvenus au stade ultime, explique le préfet.Les diverses mesures de protection et de défense mises en œuvre depuis plusieurs années ne suffisent pas, les dommages subis par les éleveurs ne cessent d’augmenter. »

Toujours d’après le journal, 85 attaques de loups ont entraîné la mort ou la blessure de 201 bêtes entre le début de l’année et le 31 juillet. La quasi-totalité des attaques se produisent sur le plan de Canjuers, un plateau calcaire d’une altitude moyenne de 800 mètres, situé au nord du département.

En Lozère aussi, le loup est devenu le cauchemar des éleveurs.

FTVi

Dans la même rubrique
Publicités

, , , , , , ,

Poster un commentaire

Nouveaux pics de chaleur, pas d’alerte sanitaire


<p>ALERTE ORANGE À LA CANICULE DANS 33 DÉPARTEMENTS</p>

PARIS (Reuters) – Avec de fortes températures parfois inédites après un 15 août, l’alerte orange pour la canicule a été maintenue dimanche dans 33 départements du sud-ouest, du centre et du nord-est de la France.

La ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, a déclaré qu’en dépit des fortes chaleurs, la « situation » était « parfaitement calme » et qu’il n’y avait « pas d’alerte sanitaire » pour le moment.

« Nous sommes extrêmement attentifs à l’évolution de la situation pour la canicule », a-t-elle cependant précisé lors d’une fête socialiste en Saône-et-Loire.

Priée de dire s’il y avait une surmortalité liée à la chaleur, Marisol Touraine a répondu : « Non, pas d’événement ».

La Charente-Maritime ayant décidé d’appliquer le plan sans être en vigilance, 34 départements sont au total concernés, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Les températures retomberont légèrement lundi mais l’épisode de forte chaleur devrait durer jusqu’au milieu de la semaine prochaine.

« D’après les prévisions actuelles, il faudra en effet attendre le mercredi 22 août pour voir une baisse notable des températures », dit le texte.

Sans battre des records, la nuit a été exceptionnellement chaude dans plusieurs régions.

Sur une large bande allant de la région Midi-Pyrénées à l’Alsace en passant par le Centre et la Bourgogne, des températures frôlant les 40°C invitaient à la prudence.

Selon la société MeteoNews, la barre des 40 degrés a été atteinte ou frôlée samedi en plusieurs endroits, comme à Auzances(41,6), Gouzon (40,6) et Guéret (39,8, record battu de 38,5 le 7 août 2003), dans le Creuse.

Il a également fait 40,1 degrés à Châteauroux (record non battu à 40,5 le 2 août 1906), dans l’Indre, et 39,4 (record non battu du 12 août 2003 à 40,6) à Vichy, dans l’Allier.

Le ministère de la Santé appelle les Français à boire, se rafraîchir et éviter de sortir aux heures les plus chaudes.

Les autorités soulignent que la vague de chaleur est pour l’instant moins grave qu’en 2003.

Cet été-là, la canicule avait fait 14.800 morts en France, en particulier des personnes âgées, avec des températures supérieures à 40 degrés pendant plusieurs jours.

Gérard Bon, édité par Marine Pennetier

© Thomson Reuters 2012 Tous droits réservés.

, , , , , ,

Poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :